Voyage au Canada, 2 semaines au Québec.

Après un voyage sur le continent asiatique en itinérance, nous avions envie de retourner à ce qui nous plait le plus dans un voyage : être au plus prêt de la nature.

Nous avons donc décidé de partir au canada, plus particulièrement au Québec, afin d’effectuer un road trip de deux semaines en camping.

Deux semaines au cours desquelles nous avons découvert des paysages fabuleux et des québécois très accueillants.

Nous avons loué un SUV via l’agence de location Alamo et tout le matériel de camping via le site Windigo.

Montréal, la plus grande ville du Québec

Nous avons passé au total quatres jours à Montréal. Montréal est une ville où il fait bon vivre et de s’y promener. Avec son architecture particulière (escalier montréalais à l’extérieur des habitations), ses nombreux parcs et l’abondance de la végétation, on ne se sent pas étouffé contrairement à d’autres métropoles.

Ce que nous avons fait à Montréal :

  • Le vieux Montréal : ce quartier est le plus touristique de Montréal mais il reste tout de même un quartier très agréable pour s’y promener avec sa belle architecture,ses nombreux restaurants et boutiques.
  • Le vieux port et quai de Montréal : les quais étaient très animés lors de notre séjour. De nombreux stands de marché, des attractions (accrobranche, tyrolienne etc).
  • Le parc du Mont Royal : nous avons marché du lac castor jusqu’au point de vue sur Montréal. Nous vous conseillons de prendre un bus pour rejoindre le parc (nous avons pris le bus 11 en direction de Mont Royal/Saint-Urbain) et de redescendre à pied car dans le sens inverse, la montée depuis le quartier McGill pour rejoindre le point de vue est assez rude.
  • Une promenade avenue Laurier : ce quartier est un des plus sympathique que nous ayons découvert à Montréal. De petites boutiques, des bars et des restaurants, tout est réuni pour une promenade optimale.
  • Le village : quartier LGBT de Montréal où l’on trouve des manifestations artistiques. Très animé.
  • Le Saute Mouton : situé quai de l’horloge, cette activité permet de découvrir les rapides de Lachine du Saint Laurent. Ces rapides sont de niveau 3 à 5 et le bateaux vous emmène au milieu des vagues. Attention, ça remue beaucoup plus que ce que l’on s’était imaginé. Même si l’équipement est fourni (polaire, combinaison, ponchos et même les batterie de GoPro si vous le voulez), prévoyez des vêtements de rechange et s’il fait beau, mettez vous en maillot de bain sous l’équipement car dans tous les cas vous sortirez complètement trempé de cette activité, jusqu’aux sous vêtements. Nous avons adoré faire ce tour de bateau à sensation.
  • Le centre commercial couvert Montreal Eaton Centre : contrairement à ce que l’on peut lire dans certains blogs, ce centre commercial n’a pas grand intérêt. Il n’a rien de plus qu’un centre commercial français et le fait qu’il soit couvert n’est pas exceptionnel. C’est une idée reçue de penser que les québécois ne sortent plus pendant l’hiver et que ce genre de centre commercial est unique au Canada.

Où se restaurer à Montréal :

  • Le Restaurant Lattuca Barbecue est un restaurant spécialisé dans la viande. Le concept est assez original car on vous propose 5 sortes de viande. C’est 25$ pour une viande et 2$ de plus pour chaque viande supplémentaire. Les quantités sont très généreuses et la viande est servie avec de délicieuses portions de mac&cheese.
  • Bruncher au Beauty’s restaurant : il est préférable d’arriver assez tôt car cet endroit est assez prisé. Leur bagel saumon et leur assiette spécial 2 sont deux plats divins.
  • Brasserie Brewsky : au Canada, de nombreux bar (microbrasserie)  brassent eux même leur bière. Une façon de découvrir différentes bières, allant de la blonde à la brune en passant par la rousse et l’IPA.
  • Frites Alors : cette chaîne nous avait été conseillé par nos amis pour manger selon une des meilleures poutine de Montréal. Nous n’avons pas assez d’éléments de comparaison pour vous dire si c’est effectivement la meilleure, mais elles sont tout de même excellentes. Nous avons testé celle au porc effiloché avec sauce à l’érable et celle à la viande fumée, un délice.

Le Parc National de La Mauricie

Situé à moins de 2h30 de route de Montréal, nous avons passons deux nuits dans ce parc au camping Rivière-à-la-pêche. Pour nous c’est l’un des meilleurs camping que nous avons fait. Il possède des douches chaudes gratuites avec chauffage dans la pièce, des toilettes et une salle commune avec des tables et des prises électriques (cette salle est très pratique pour manger à l’abri en temps de pluie).

Le Parc National de la Mauricie offre de nombreuses activités comme le canot, la randonnée et l’observation de l’ours.

Ce que nous avons fait dans le parc nationale de la Mauricie :

  • Le lac bouchard : situé juste à côté du camping, nous avons pris notre petit déjeuner au bord de ce lac (en emmenant notre équipement). Le décor est magique avec la réflexion de la nature dans l’eau et la brume du matin.
  • Randonnée du Lac Solitaire : une boucle de 5,5 km (environ 3h – niveau intermédiaire à difficile) permet de faire le tour du Lac Solitaire en passant par la forêt et découvrir de magnifiques points de vue sur le lac.
  • Le lac du fou : après la jolie vu près du ponton, nous avons fait une petite randonnée qui mène à un point de vue sur le lac.
  • Observation de l’ours noir : au coucher du soleil, accompagnés d’un guide passionné de ces animaux, nous avons pu observer 5 ours dans leur milieu naturel depuis une cache aménagée. L’observation dure environ 1h30 pour le prix de 35$/personne et gratuite en cas d’échec.

Le Lac Saint-Jean

Nous ne sommes resté qu’une demi journée au bord du lac car nous devions reprendre la route pour les Fjords. Cependant, nous avons été marqué par l’immensité de ce lac qui fait parti des plus grand du Québec. Ce lac est très touristique car il possède de nombreuses plages.

Nous avons mangé au restaurant La Bonne Cuisine où nous avons pu goûter aux spécialités dans un menu à 17$ composé d’une soupe, d’une tourtière et de la fameuse tarte aux bleuets.

A notre grand regret, nous n’avons pas eu le temps d’aller visiter le village de Val Jalbert, un village qui semble figer dans le temps (entrée payante).

Le Parc National des Fjords du Saguenay (Baie Eternité)

Nous avons passé deux nuits dans le camping Baie Eternité, situé sur la rive sud du Fjord du Saguenay. Il propose des douches payante (0,25$/min), du bois à l’entrée et une laverie (3$ pour le lave linge et 1$ pour le sèche linge)

Ce que nous avons fait aux Fjords du Saguenay : 

  • La randonnée du Sentier de la Statue (7,6 km aller/retour – environ 3h – niveau intermédiaire à difficile) permet de découvrir de magnifiques points de vue jusqu’à la statue. Pour les moins courageux, il est possible de s’arrêter et de faire depuis tour à partir du point de vue Bellevue (environ 1,8km aller) mais le sentier jusqu’à la statue vaut vraiment le détour. Il offre un magnifique panorama sur le Fjord.
  • Le village de l’Anse Saint Jean est un petit village très mignon situé au bord du Fjord. Non loin du village, après avoir passé le pont couvert très connu pour avoir figuré sur les billets de 1000$, la petite randonnée de l’Anse Tabatière offre un magnifique point de vue.

Le Parc National des Fjords du Saguenay (Baie Sainte-Marguerite)

Après avoir vu la rive sud, nous voulions également découvrir la rive nord du Fjord : la baie Sainte-Marguerite.

Nous avons campé à la ferme 5 étoiles qui offre également de nombreux logements. C’était une façon pour nous de changer des campings des parcs nationaux et de découvrir les animaux du Québec. En effet, cette ferme recueille des animaux et possède deux orignaux, deux loups, un lynx, des bisons, des renards et toutes sortent d’animaux de la ferme (vous pouvez aider à nourrir les animaux le matin, à 8h30). En camping, nous avons entendu les hurlements des loups la nuit, pour notre plus grand plaisir.

Ce que nous avons fait aux Fjords du Saguenay :

  • La randonnée de la Halte aux Bélugas (6km aller/retour – 2h – niveau facile) est un sentier qui mène à un point de vue sur la Baie Sainte-Marguerite où se trouvent souvent des bélugas. Malheureusement pour nous, aucun cétacé n’était présent ce jour là.
  • Le village de Sainte Rose du Nord est un petit village situé au bord du fjord. Une petite randonnée de 800m permet d’admirer le village et le fjord en hauteur.

Où se restaurer :

  • La Casta Fjord à l’Anse de Roche est un petit restaurant idéalement situé pour admirer le coucher de soleil. Le cadre est très chaleureux et leur spécialité de linguine au homard est un délice.
  • Chez Marjo est un petit restaurant situé à Sacré Coeur où l’on a pu déguster une bonne poutine servie avec le sourire.

Tadoussac

C’est un très joli village connu pour son grand hotêl et sa chapelle qui serait la plus ancienne encore intacte du Québec. 

La petite randonnée du sentier de la pointe de l’islet (1,3 km – début au niveau du CIMM) permet d’avoir une jolie vue sur le Saint-Laurent et peut-être d’observer des baleines (il est de plus en plus rare d’en observer à Tadoussac depuis les côtes).

Nous avons dormi au camping Mer & Monde situé au niveau des bergeronnes. Ce camping offre des emplacements exceptionnels au bord de l’eau ou dans les bois et permettent d’observer les baleines depuis les rochers. Nous étions situés dans les bois mais nous entendions le souffles des rorquals communs depuis notre emplacement et la terrasse commune nous a permi de les observer au coucher du soleil, tout près des rochers.

Pour l’observation des baleines, n’hésitez pas à vous éloigner de Tadoussac et de partir depuis les Bergeronnes ou les Escoumins (les excursions y sont moins chères et offrent le même spectacle). Dans notre cas, nous sommes partis avec Neptune Croisière (59$/personne) qui possède des zodiacs couverts, très pratiques durant la traversée à grande vitesse et par temps de pluie. Nous avons eu le bonheur de pouvoir observer 3 baleines à bosses et d’apercevoir les baleines bleues qui venaient d’arriver une semaine avant. Le guide de Neptune Croisière est très intéressant car il vous apprend de nombreuses choses sur les baleines, le tout sur un ton humoristique.

Les hautes gorges de la rivière Malbaie

Nous avons passé une nuit au camping du Pin-Blanc avec un emplacement au bord de la rivière. Les sanitaires n’étaient pas les meilleurs que nous ayons eu et il n’y a pas d’eau potable dans ce camping. Nous avons tout de même eu la chance d’observer 3 orignaux au petit matin qui traversaient l’aller du camping pour aller se rafraîchir dans la rivière. 

Ce que nous avons fait :

  • L’acropole Des Dravers est un des sentier les plus connus du Québec. Le parc propose même des t-shirts à l’effigie de cette randonnée. De niveau difficile, ce sentier de 10,4 km aller/retour se parcourt en environ 4h à 5h. Les deux premiers kilomètres sont réellement les plus difficiles car c’est ici que la pente est la plus raide donc ne vous découragez pas dès le début. Une fois arrivée au sommet, la vue est à couper le souffle et offre un splendide panorama sur la rivière Malbaie.
  • Le sentier du Belvédère est une petite randonnée de 15 min de niveau facile qui permet d’avoir une vue sur la vallée.

Le Parc National de la Jacques-Cartier

Nous avons passé deux nuits au camping des Aluvions où les douches sont gratuites et un sentier permet de rejoindre le centre de découverte à pied.

Ce que nous avons fait :

  • Le sentier des loups permet de rejoindre un premier belvédère (5km aller/retour- dénivelé de 400 mètres – 2h) offrant une vue sur la rivière et la vallée.
  • Le sentier de l’éperon (boucle de 5,4km – 2h) permet de découvrir deux points de vue sur la rivière Jacques Cartier et la rivière de L’Epaule.
  • Le canot : nous ne pouvions pas repartir du Québec sans essayer le fameux canot. Nous avons donc loué un canot pour 1h afin de faire une promenade sur la rivière. Bon à savoir : si vous dormez dans un parc national, il y a -50% sur le prix de la location avant midi.

Québec

Nous avons eu un véritable coup de coeur pour cette ville au charme incomparable.

Ce que nous avons fait à Québec :

  • Les chutes Montmorency situées à l’entrée de la ville et visibles depuis la route, contrastent avec le côté urbain de Québec. Ces chutes sont plus hautes que celles de Niagara. Deux parkings sont disponibles (un en bas des chutes et l’autre en haut – 4$ par voiture + 8$/personnes pour l’entrée). En partant du bas, un chemin vous permet de rejoindre le pied des chutes et l’escalier panoramique que vous pouvez monter gratuitement afin de rejoindre le pont suspendu qui permet de traverser les chutes en passant juste au dessus. Si vous le préférez, vous pouvez prendre le téléphérique (payant) pour vous rendre en haut des chutes.
  • Promenade le long des remparts.
  • Le quartier champlain, bien que très touristique est un quartier plein de charme.
  • Le téléphérique depuis le quartier champlain permet de rejoindre le château Frontenac, emblème de Québec qui est maintenant un hôtel.
  • La Bûche est un très bon restaurant permettant de manger des spécialités québécoises (pâté chinois, poutine, gibier etc) dans un cadre très chaleureux. N’hésitez pas à aller faire un tour aux toilettes, très originaux avec la baignoire au centre en guise de lavabo.

Bon à savoir :

  • Le Wifi est disponible et gratuit dans une grande partie des rues de Montréal.
  • Au Canada, le tips est de mise. Il est en général de 15% de la somme totale sans les taxes. 
  • Il est possible d’acheter du bois et de la glace pour le camping un peu partout (supérette, supermarché, et même à l’entrée des campings). Attention cependant, il est interdit de transporter du bois d’un camping à l’autre (pour éviter la prolifération d’insectes etc..). 
  • Il n’y a pas besoin de posséder un permis de conduire international pour louer et conduire un véhicule au Québec.
  • Ne laissez jamais de la nourriture et autres produits odorants (lingettes, dentifrice etc..) dans votre tente car cela attire les ours.
  • Vous pouvez réserver vos emplacements de camping dans les parc nationaux sur le site de la Sepaq

Articles similaires :

Laisser un commentaire