Namibie : de Windhoek à Etosha

Namibie de Windhoek à Etosha

Namibie, 2018. Cette année nous avons décidé de partir à l’aventure, et pour se faire nous avons choisi : la Namibie.

Ce pays est fascinant tant par sa diversité de paysages que par sa population. On ressent un vrai sentiment de liberté et d’isolement dans cette magnifique partie de l’Afrique.

Les paysages changent tout au long du voyage passant de la plaine déserte et lunaire d’Etosha, aux célèbres dunes de sables de Sesriem, en passant par les décors ocres et montagneux du Damaraland.

Nous sommes restés deux semaines sur place et avons parcouru 2600km à travers les grands espaces namibiens.

La Namibie est une excellente destination pour observer des animaux. Etosha fait partie des plus grandes réserves animalières au monde.

Le début de notre périple a été consacré à l’observation de cette faune sauvage, de Windhoek à Etosha en passant par Otjiwarango.

Safari dans La réserve d’Otjiwa

Première étape après notre départ de la capitale : Otjiwa Lodge. C’est un camping/lodge niché au milieu d’une très grande réserve animalière. Cette première étape fut l’occasion pour nous de faire notre premier safari. Bien installés sur notre siège, Oryx, gnous, kudu ou encore phacochères défilent sous nos yeux.

Notre guide nous a donné beaucoup d’informations sur chaque espèce que l’on pouvait observer dans la réserve.

Moment inoubliable quand notre accompagnateur, paré de ses jumelles, nous annonce qu’il y a, à quelques centaines de mètres, un groupe de rhinocéros blanc. Il nous emmène à leurs rencontres pour notre plus grand plaisir (surement un jour de chance).

La lumière s’adoucit, notre chauffeur nous emmène sur une petite colline pour contempler le coucher de soleil qui s’abat sur les terres infinies de la réserve.

Après ce moment suspendu, Il est maintenant temps pour nous de rentrer préparer notre feu et notre campement.

La fondation Africat de Namibie

Le lendemain matin direction la réserve Africat avant de reprendre la route vers Etosha. Africat est une fondation qui s’occupe de la conservation des guépards en Afrique.

Venir visiter ce centre est une très bonne occasion de comprendre les actions d’Africat, de contribuer à leur développement et d’observer des guépards en captivité (pour le bien être).

Ce félin étant très menacé en Afrique, la fondation est là pour recueillir et aider les jeunes animaux orphelins ou blessés. Ainsi quand les guépards atteignent l’âge adéquat, ils sont remis en liberté.

La fondation organise des “cheetah drive” qui permettent d’observer les guépards dans leur habitats naturel ainsi qu’un tour retraçant les temps fort de la fondation, de sa création à aujourd’hui.

Le parc national d’Etosha

Avec ses 25000km2, le parc national d’Etosha fait partie des plus grandes réserves animalières du monde.

Nous avons consacré deux jours à parcourir ce parc, ponctués par 3 nuits à l’extérieur de celui çi. La journée, nous nous adonnions au joie de l’observation des animaux dans le parc avec notre propre véhicule.

Il est obligatoire d’être en voiture pour visiter la réserve et il est interdit d’en sortir sous peine d’amende. Il y a des espaces de pic-niques sécurisés, où il est autorisé de sortir (ces espaces sont indiqués sur les cartes d’Etosha).

Nous avons passé notre première nuit au porte de Namutoni au lodge : Mushara Bush Camp, ce qui nous a permis de partir tôt le lendemain matin à la conquête du parc.

Cette première matinée fut très riche. Nous sommes restés dans la partie Est du parc. Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu observer : guépards, zèbres, éléphants, gnous, springboks, etc… Au vue des premières heures passées dans le parc, on se rend compte qu’il abrite une grande quantité d’animaux sauvages.

A partir de midi, les animaux se faisant de plus en plus rare, nous avons repris la piste pour se rendre au Restcamp d’Hallali pour manger et se dégourdir les jambes.

Le soir nous passions la nuit au camping : Mopane Village Etosha Campsite, nous nous empressions donc de reprendre la route jusqu’à la porte d’Anderson où notre camping se trouvait à quelques kilomètres de la sortie.

Au loin, sur la route du retour, se dressaient de longs cous jaunes tachetés, les géantes de la savane semblaient nous saluer pour cette fin de journée de découverte dans le parc d’Etosha.

Petit conseil: les meilleurs moments pour observer les animaux sont le matin tôt et la fin d’après-midi.

Qui est né dans la brousse, ne connaît pas la frousse.

(proverbe Namibien)

Deuxième jour, départ à 7 heures du matin pour profiter de cette nouvelle journée dans le parc. Etape de fin de journée : Hobatere Lodge dans la réserve du même nom au porte d’Etosha à l’ouest. Il nous faut donc traverser le parc dans cette direction.

Après un premier arrêt à la station essence d’Okaukuejo, il est temps d’aller visiter notre premier plan d’eau de la journée. Après un début peu fructueux, nous décidons de reprendre la piste en direction de l’ouest du parc.

Au loin, nous apercevons trois véhicules arrêtés sur le côté de la piste, c’est révélateur de présence animale. Nous nous arrêtons donc pour observer ce qui pouvait se cacher dans les arbres et les hautes herbes, et comme par miracle : une famille de lions composée de quatre femelles et d’un male. Nous avons eu la chance de voir deux lionnes partir chasser non loin de leur camp de repos et traverser la piste à quelques mètres de notre voiture suivies par trois lions crinières au vent.

Pendant près d’une heure, nous les avons observés et c’était inoubliable…

Nos logements de Windhoek à Hobatere:

(Retrouvez toutes les idées de City Break ici ou de voyage ici)

Laisser un commentaire